Calendrier électoral : Corneille Nangaa n’a rien promis pour octobre 2017

0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

« Il faut d’abord que la deuxième réunion d’évaluation du processus électoral prévue puisse avoir lieu afin d’avoir une idée un peu plus précise de la situation ».Tels sont les propos que le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI)  a tenus au cours de la conférence qu’il a donnée à Washington après son passage à l’Atlantic Council. Ces propos du patron de la centrale électorale congolaise viennent couper court à une polémique orchestrée par certains médias internationaux, sur une éventuelle publication du calendrier au courant de la semaine du 9 au 15 octobre courant. Une erreur qui est partie du communiqué de l’Atlantic Council qui a ainsi attribué à Nengaa des propos qu’il n’avait pas tenus.

Cette précision de Nangaa Yobelu omet également fin aux accusations d’une certaine classe politique congolaise qui attribue au pouvoir la volonté de faire tirer les choses en longueur puisqu’il ne serait pas favorable à la tenue des élections avant l’année 2019 et par des scrutins indirects à travers un collège des grands électeurs, comme cela se passe sous d’autres cieux et particulièrement au pays de l’oncle Sam. Ces allégations de l’opposition sont aussi relayées par plusieurs autres organisations, telles que la Lucha et le Rassop.  Celles-ci dénoncent un agenda caché de la Majorité au pouvoir, lequel agenda prévoirait l’instauration du vote semi-électronique, l’enrôlement des congolais de l’étranger avant la tenue des différents scrutins ainsi que le refus de dialoguer en vue de lever de manière concertée les options quant à la suite à réserver au processus de démocratisation.

Face à cette situation, le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement soutient une nouvelle vague des sanctions contre, non seulement les membres de la famille biologique du Président congolais Joseph Kabila, mais aussi les figures de proue de sa famille politique. L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), la Lutte pour le changement (LUCHA) en collaboration avec l’Ong américaine HRW, quelques radicaux et libéraux belges, etc., sont parmi ceux qui soutiennent cette approche des sanctions.

Et ce n’est pas tout. Ces structures, avec à sa tête la LUCHA, s’opposent même à la candidature de la RDC au Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies dont le vote est prévu les jours à venir. Elles invitent la Communauté internationale dont les membres doivent se réunir ce jour au Conseil de sécurité pour la question du pays de Kabila, de bien analyser la situation de la région des Grands Lacs  et particulièrement celle de la RDC, afin d’alourdir les sanctions. Il faudra signaler que dans sa dernière sortie, Alexandre DE CROO,  Vice premier ministre belge à la coopération au développement, a donné le ton de ce que son pays compte faire de ses  relations prochaines avec la RDC. Pour ce belge, la voie de la diplomatie serait sacrifiée sur l’autel de la rupture.

Contrairement à ces allégations, Corneille Nangaa, conformément à l’esprit et la lettre de l’Accord de la Saint Sylvestre de décembre dernier, a échangé mardi 10 octobre avec une forte délégation des organisations de la Société Civile dans sa diversité. C’est dans le cadre de la concertation Ceni-Société Civile que cette activité a eu lieu. A cette occasion, il était question, pour le président de la Ceni, de permettre à ces femmes et hommes de la Société Civile de s’imprégner du niveau d’avancement du processus à la veille de l’évaluation tripartite CNSA-Gouvernement-Ceni, prévue à partir du 12 octobre à Kisantu au Kongo Central, à l’issu de laquelle interviendra la publication du calendrier électoral.  Corneille Nangaa, qui, dans une de ses déclarations, avait déjà déclaré qu’à Washington il n’est allé convaincre personne, a justifié la tenue de cette activité  qui trouve son fondement juridique dans la Constitution et l’Accord dit de la Saint Sylvestre.

Par la même occasion, le numéro 1 de la CENI a présenté de manière détaillée les avancées combien remarquables enregistrées jusqu’ici dans ce processus en partant de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs qui se poursuit dans le pays.

 

Giscard Havril

Actualité

PRESENCE CONFIRMEE DES ISLAMISTES A L’EST, KINSHASA DÉJÀ EN ALERTEPRESENCE CONFIRMEE DES ISLAMISTES A L’EST, KINSHAS...
17 Oct 2017 16:49 - Redaction Online

Evoquant la situation sécuritaire prévalant à l’Est de la république démocratique du Congo lors d’une de ses interventions du haut de la tribune des Nations-Unies, le Président de la répu [ ... ]

LA RDC AU CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME : LE SENS D’UN MANDAT, SELON MUSHOBEKWALA RDC AU CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME : LE SENS ...
17 Oct 2017 15:21 - Redaction Online

Loin d’être un plébiscite qui confèrerait un quelconque prestige comme le croient ceux qui s’opposaient au vote en faveur de la RDC, l’obtention d’un siège à mandat au Conseil des droit [ ... ]

APRÈS LUBAYA AVEC L'UA, LUTUNDULA INSULTE ZUMA ET LA SADCAPRÈS LUBAYA AVEC L'UA, LUTUNDULA INSULTE ZUMA ET ...
16 Oct 2017 10:07 - Redaction Online

Christophe Lutundula vient de brocarder le Président sud africain et Président en exercice de la Sadc en séjour à Kinshasa en affirmant qu'il n'est pas venu pour les Congolais, mais pour les int [ ... ]

Front commun Joseph Kabila-Jacob Zuma pour la consolidation de la démocratieFront commun Joseph Kabila-Jacob Zuma pour la cons...
15 Oct 2017 16:11 - Redaction Online

Joseph Kabila, Président de la RDC et son homologue sud-africain Jacob Zuma, ont réaffirmé leur détermination pour la consolidation des acquis de la démocratie, de la stabilité et de la prosp [ ... ]

Palais de la Nation: seance du travail, ce dimanche 15 Octobre 2017

JT et REVUE DE PRESSE

Vidéo récente
Loading Player...
Watching: JT ET REVUE DE PRESSE BSCTV (13 videos)
Loading...
Playlist: 0

.