PROCESSUS ELECTORAL EN RDC :GENEVE INSTRUMENTALISE LA SOCIETE CIVILE CONGOLAISE

0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

En prévision de la session de l’Assemblée générale de l’ONU qui s’ouvre ce 12 septembre 2017 à New York, le front occidental sur la RDC est déjà en action avec ses pressions habituelles. Après la sortie, la semaine dernière, du patron de la diplomatie congolaise, Didier Reynders, qui a annoncé un débat sur la RDC et son processus électoral à l’organisation mondiale, la charge est relayée, cette fois-ci, par le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme à Genève, le même qui fut au front dans le débat, en juin 2017, sur l’envoi ou pas d’une enquête internationale et indépendante aux Kasaï.

ZeidRa’ad al Hussein, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait perdu la face en juin dernier à Genève malgré ses initiatives jusqu’en dernière minute avant la capitulation du bloc occidental face à l’offensive congolaise soutenue par le bloc africain même si, après coup, il tentera une nouvelle charge avec la publication d’un rapport quasi clandestin sur la situation sécuritaire aux Kasaï avec des données collectées auprès d’une soixantaine des déplacés congolais en Angola.

Cette fois-ci encore, ZeidRa’ad al Hussein revient à la charge et ouvre officiellement le bal des débats aux Nations Unies en arguant, dans une déclaration datée de lundi 11 septembre, avoir constaté peu d’avancées au processus électoral en RDC. Et, dans la droite ligne des actions occidentales qui passent désormais par la « société civile », le discours du Haut-commissaire ZeidRa’ad al Hussein est pris en relai le même lundi par la société civile sous la conduite de la Ligue des Electeurs. Cette Ong dit, en effet, avoir proposé à la CENI un calendrier électoral qui fixe le scrutin présidentiel (seulement) au 31 décembre 2017, le reste des scrutins prévus à la séquence des élections arrêtées par l’accord du 31 décembre 2016 devant être parachevée plus tard.

Un discours qui recoupe, de façon troublante, celui du Rassop/Limete au terme de sa réunion d’évaluation tenue également en Belgique. Son Président, Félix Tshisekedi, avait également annoncé le plan d’instauration, faute des élections cette année, d’une transition sans Kabila et conduite par une autre personnalité à désigner.

 

Les preuves de la connexion

Pour démontrer la connexion entre Bruxelles, Genève, l’opposition radicale et, à présent, la société civile congolaise, il faut noter que la Ligue des Electeurs est une Ong qui a comme co-fondateur le nommé Paul Nsapu, aujourd’hui Secrétaire général pour l’Afrique à la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH). C’est la FIDH qui a récemment coordonnée le séjour parisien des délégués des mouvements dits « citoyens » partis de Kinshasa pour participer au « séminaire » de Chantilly. Paul Nsapu apparaît, d’ailleurs, sur les images aux côtés de ceux-ci au moment de la signature de leur manifeste prévoyant de déposer le Président de la République en fonction pour une transition à diriger par une personne à désigner.

Un peu plus loin dans le temps, c’est la même FIDH, toujours sous la conduite de Paul Nsapu, qui avait pris sous sa protection la juge Ramazani, celle-là même qui avait condamné Moïse Katumbi à trois ans de prison ferme au terme d’un procès pour spoliation immobilière au Tribunal de paix de Lubumbashi/Kamalondo. La juge Ramazani avait disparu de Lubumbashi pour aller réapparaître à Bruxelles aux côtés de Katumbi et sous l’encadrement de Cécile Kyenge, partenaire en affaires du dernier cité.

A New York donc, cet attelage (Bruxelles, HCNUDH, FIDH, Ligue des Electeurs et tous les lobbies occidentaux soutenants les radicaux congolais) va conduire cette ligne de communication extrémiste qui fait l’impasse sur toutes les avancées évidentes du processus d’enrôlement des électeurs qui vient d’être lancée dans la zone kasaïenne dont la situation sécuritaire constituait l’une des hypothèques sur les perspectives électorales. La première carte d’électeurs à Tshikapa vient d’être délivrée ce même lundi par la CENI.Et dans un avenir proche, la CENI va lancer l’enrôlement des Congolais de l’étranger

Cet attelage fait également (et délibérément ?) l’impasse sur l’évaluation de ce processus que la CECI vient de boucler à Kananga en présence d’observateurs internationaux dont la Monusco (pour le compte de l’ONU), la Sadc et l’OIF. Cette dernière n’avait, d’ailleurs, pas attendu cette évaluation pour constater qu’il sera désormais impossible de tenir les délais électoraux et politiques contenus dans l’accord du 31 décembre 2016, cela avant de proposer une nouvelle programmation. Celle-ci doit sortir de l’évaluation tripartite entre le CNSA, le Gouvernement et la CENI.

New York augure ainsi de nouvelles joutes sur la RDC, s’il faut ajouter à cela la question de l’enquête internationale. Mais le Gouvernement, quant à lui, n’entend pas se laisser faire. L’on annonce déjà la présence, à New York, d’une forte délégation qui, assurément, saura rééditer le front africain pour barrer la route à cette croisade occidentale déjà décriée en Afrique.

Dossier à suivre.

 

PDM

Actualité

A New York : tête-à-tête Joseph Kabila –Alpha CondéA New York : tête-à-tête Joseph Kabila –Alpha Cond...
22 Sep 2017 17:00 - Redaction Online

En séjour à New York, Joseph Kabila, Chef d’Etat congolais a rencontré son homologue, le Guinéen Alpha Condé, rapportent les sources proches de la délégation présidentielle sur place à Ne [ ... ]

En fin mission diplomatique, le britannique Graham Zebedee intoxique le peuple congolaisEn fin mission diplomatique, le britannique Graham...
22 Sep 2017 15:34 - Redaction Online

« Le système doit changer pour que la RDC décolle vraiment », tel a été le message d’intoxication de Graham Zebedee, ancien ambassadeur du Royaume-Uni en RDC, en fin mission,  légué au  [ ... ]

Kananga: la conférence sur la paix décortique les causes des conflits et les pistes pour leur éradicationKananga: la conférence sur la paix décortique les ...
20 Sep 2017 14:01 - Redaction Online

Après son ouverture mardi à Kananga par le Chef de l'État, les travaux de la conférence pour la paix, la réconciliation et le développement du grand Kasaï, ont atteint la vitesse de croisièr [ ... ]

Joseph Kabila lance la conférence sur la paix, la réconciliation et le développement du grand KasaïJoseph Kabila lance la conférence sur la paix, la ...
19 Sep 2017 15:18 - Redaction Online

Le Président de la République a ouvert ce mardi à Kananga la conférence sur la paix, la réconciliation et le développement du granf Kasaï. Le chef-lieu du Kasaï Central a ainsi été la capi [ ... ]

JT et REVUE DE PRESSE

Vidéo récente
Loading Player...
Watching: JT ET REVUE DE PRESSE BSCTV (13 videos)
Loading...
Playlist: 0

.