LA CAUSE CONGOLAISE A TRIOMPHE A ADDIS-ABEBA

0
0
0
s2smodern

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Succès fulgurant pour la diplomatie congolaise au 29 è sommet de l’Union africaine(UA) où toute une série de déclarations ont été faites, faisant écho du triomphe de la cause de la RDC, devenue le centre de gravité du cyclone impérialiste par la complicité d’une partie de sa classe politique avec les néocolonialistes invétérés, obstinés et sans scrupules.

Durant les travaux qui se sont déroulés du 3 au 4 juillet courant, toute l’UA, les membres de son Comité exécutif et Alpha Condé, son Président en exercice ont, tour à tour et solennellement, vilipendé l’immixtion, à relents impérialistes, de ceux qu’ils ont nommés : « des individus européens prétendus lobbyistes ». Une immixtion qui se traduit par des sanctions ciblées et louches contre les cadres civiles et militaires du régime Kabila et par toute une kyrielle d’injonctions politiques servant les intérêts, non pas des Congolais, mais des lobbyistes américains tout comme européens de même que leurs complices congolais notoires et opérationnels dans des structures fantoches et conjoncturelles éparses et bien identifiées.

En effet, pour l’UA qui a été très formelle, " C’est inacceptable que les responsables d’un pays membre de l’ONU et de l’UA soient sanctionnés par des individus européens soi-disant lobbyistes. L’Union africaine dénonce avec la dernière énergie les sanctions unilatérales injustes imposées aux États et aux citoyens des États membres de l’UA ". De leur côté, les membres du Comité exécutif de l’Union africaine ont martelé : "Nous rappelons la nécessité de respecter le principe de non-ingérence dans les affaires internes des États, conformément à la Charte des Nations Unies et à l’Acte constitutif de l’Union Africaine". Ils entendaient ainsi montrer leur strict attachement au principe sacré de l’égalité entre Etats qui constitue le socle des relations internationales consacré dans la Charte même des Nations unies. Pour Alpha Condé lors de son discours de fermeture de travaux, " Nous n’allons plus accepter qu’on nous donne des ordres. Les Etats africains sont devenus majeurs et capables de trouver des solutions à leurs problèmes ".

Au-demeurant, quatre succès diplomatiques engrangés par la délégation congolaise au sommet méritent d’être notés :

1.    La condamnation par l’UA des sanctions ciblées infligées  aux ressortissants  de ses pays membres (dont les citoyens congolais) ;

2.   Les félicitations  adressées à la RDC pour ses efforts contre les violences sexuelles, reconnaissant ainsi le pays comme un modèle en Afrique pour cette solution apportée à ses problèmes ;

3.    Le soutien unanime apporté par l’Afrique à la candidature de la RDC au conseil des droits de l’homme des Nations unies pour la période 2018-2020 ; élections prévues en novembre 2017 ;

4.    L’élection d’un Congolais (Professeur Rémy Ngoy) à la commission africaine des droits de l’homme et des peuples pour un mandat de 4 ans.

Le 29è sommet de l’UA a eu pour thème : «Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse». La délégation congolaise dans la capitale éthiopienne était constituée principalement du vice-Premier ministre congolais en charge des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu et du Chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, arrivé loco citato dans l’après-midi du dimanche 2 juillet.

Il reste à savoir comment l’UA va se déployer pour faire respecter les résolutions de son 29 è sommet en faveur de tous ses pays membres et, en l’occurrence, la RDC. Un aspect de la matière qui pose la problématique de cogiter sérieusement sur les voies et moyens de limiter la dépendance financière des pays africains vis-à-vis de l’Occident qui en profite pour leur imposer sa loi vu qu’il est leur pourvoyeur de fonds. Aussi, durant ce sommet, les chefs d’Etat se sont-ils imposé de réfléchir effectivement sur les mécanismes d’autofinancement pour assurer davantage d’autonomie ou d’indépendance à l’organisation panafricaine. Par ailleurs, pour faire entendre la voix de la raison et du droit, c’est déjà bon signe pour cette organisation panafricaine dans son envolée de tirer la RDC de  serres des rapaces occidentaux, qu’elle ait obtenu la victoire après les travaux de la 35 è session du Conseils des droits de l’homme de l’ONU. Les Africains, durant les discussions tenues durant cette session du 6 au 23 juin 2017 à Genève, avaient formé un front commun dans leur finalité de s’inscrire en faux contre l’initiative occidentale qui consistait en l’expédition, en terres kasaïennes dévastées par les miliciens Kamwina Nsapu, d’une commission d’enquêtes internationales exclusivement sous l’égide des experts étrangers.

Yvon RAMAZANI

Actualité

LES USA, LA RDC ET LES DROITS DE L’HOMME : LES VÉR...
20 Juil 2017 15:01 - Redaction OnlineLES USA, LA RDC ET LES DROITS DE L’HOMME : LES VÉRITÉS A SAVOIR
FIXATION DE « LE MONDE » SUR KABILA : APRES LE BAT...
18 Juil 2017 12:11 - Redaction OnlineFIXATION DE « LE MONDE » SUR KABILA : APRES LE BATEAU, LES ANIMAUX !
MOISE KATUMBI TENTE DE BLOQUER SON PROCÈS
20 Juil 2017 09:09 - Redaction OnlineMOISE KATUMBI TENTE DE BLOQUER SON PROCÈS
EN PROCÈS A LUBUMBASHI, KATUMBI DANS UN COMBAT DU ...
19 Juil 2017 14:05 - Redaction OnlineEN PROCÈS A LUBUMBASHI, KATUMBI DANS UN COMBAT DU DÉSESPOIR ?
REPORT DES ELECTIONS : LES EXPERTS DE LA SOCIÉTÉ C...
17 Juil 2017 12:34 - Redaction OnlineREPORT DES ELECTIONS : LES EXPERTS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE INTERPELLENT LA CLASSE POLITIQUE
OUVERTURE CE MERCREDI A LUBUMBASHI DU PROCES EN AP...
18 Juil 2017 17:11 - Redaction OnlineOUVERTURE CE MERCREDI A LUBUMBASHI DU PROCES EN APPEL DANS L’AFFAIRE KATUMBI-STOUPIS
SINDIKA DOKOLO CONDAMNE A 12 MOIS DE PRISON A KINS...
12 Juil 2017 16:42 - Redaction OnlineSINDIKA DOKOLO CONDAMNE A 12 MOIS DE PRISON A KINSHASA

JT et REVUE DE PRESSE

Loading Player...
Watching: JT ET REVUE DE PRESSE (26 videos)
Loading...

.